Témoignage sur l'utilisation d'un Strapon

Témoignage sur l'utilisation d'un strapon 

"On le glisse et on se laisse glisser, et on va partout dans le lit."

Les femmes homosexuelles ont des relations sexuelles de toutes sortes de façons, mais le sexe avec un strapon est certainement de haut niveau pour beaucoup d'entre elles. (Si vous êtes curieux de savoir comment les femmes hétéros utilisent les strapons, consultez la rubrique " 6 femmes expliquent ce que c'est vraiment le pegging). Dans l'une des émissions Sex Talk Realness , Cosmopolitan.com a parlé avec trois femmes de leur expérience du sexe avec un gode à bretelles et des raisons pour lesquelles il ne ressemble à rien d'autre.


Quel âge avez-vous ?

 

Femme A : 24 ans.

Femme B : 26 ans.

Femme C : 27 ans.



Couchez-vous uniquement avec des hommes, uniquement avec des femmes, ou un mélange des deux ?

 

Femme A : uniquement avec des femmes.

Femme B : Seulement des femmes.

Femme C : Hommes, femmes, et toute personne entre les deux.



Quel âge aviez-vous quand vous avez utilisé une sangle pour la première fois ? Avez-vous essayé avec un partenaire masculin ou féminin ?

 

Femme A : J'avais 21 ans et un strapon était mon cadeau d'anniversaire à moi-même. Je l'ai utilisé avec ma petite amie.

Femme B : Seulement les femmes.

Femme C : J'avais 25 ans quand j'ai utilisé un strap-on pour la première fois avec une femme et je n'ai pas regardé en arrière depuis.



Qu'est-ce qui vous a donné envie d'essayer ce sextoy ?

 

Femme A : C'était quelque chose que j'avais lu sur des sites internet lesbiens et il me semblait que ça s'adapterait naturellement à notre vie sexuelle.

Femme B : Je ne sais pas. Notre sexe est super bon et je pense que nous voulions juste y ajouter quelque chose.

Femme C : J'ai vraiment une envie de pénis. J'aime ma vulve et mon vagin, mais depuis que je suis petite, j'essaie d'imaginer mon clitoris s'allongeant en un pénis et comment on doit se sentir pour mettre une tige incroyablement sensible dans un vagin chaud et humide. Même si je savais que je ne serais pas capable de ressentir cela avec un gode à enfiler, je pensais que je pourrais peut-être m'approcher de cette sensation.


Comment avez-vous abordé l'idée avec votre partenaire ?

 

Femme A : Je crois que j'en ai parlé après en avoir vu un dans un épisode de The L Word un soir, et puis ma copine et moi avons convenu que nous voulions l'essayer, alors j'en ai commandé un.

Femme B : Je lui ai juste parlé de l'idée. Elle était très excitée.

Femme C : La fille avec qui je l'ai essayé en premier était aussi étourdie et excitée que moi d'en utiliser un, et nous l'avons utilisé à peu près dès que nous en avons parlé. Nous étions toutes les deux assez inexpérimentées avec les femmes, mais nous avions eu beaucoup de partenaires sexuels, donc nous étions vraiment excitées d'essayer toutes sortes de choses sexy que nous n'avions pas encore essayées.



Décrivez votre première utilisation d'une ceinture.

 

Femme A : Je l'ai portée en premier parce que je m'étais toujours imaginée être celle qui la porterait (ma petite amie et moi sommes toutes les deux des sortes de hauts). Je n'étais pas très douée pour le porter, et nous n'utilisions pas assez de lubrifiant, alors nous l'avons porté et j'ai adoré. J'ai fini par m'améliorer en le portant.

Femme B : Eh bien, elle n'a jamais été avec un mec et c'était un gros gode, alors j'étais un peu inquiète. Elle l'aimait bien, mais j'avais l'impression de ne pas savoir ce que je faisais. Mais c'est très fatigant d'utiliser une sangle et je ne sais pas comment les hommes qui sont au sommet le font. On glisse et on se laisse glisser, et on va partout dans le lit. J'ai fini par me mettre sur le côté du lit et j'ai fait l'amour avec elle de cette façon.

Femme C : Oh, c'était tellement gênant. C'était sexy, mais on se sentait tous les deux très maladroits. C'était hilarant de voir à quel point nous nous sentions tous les deux enclins à commencer immédiatement la pénétration très rapidement ! C'était comme si toute la socialisation liée au fait de regarder du porno fait par des hommes, pour des hommes, nous revenait en mémoire à ce moment-là et nous pensions que c'était ce qu'il fallait faire. Je ne sais pas pour elle, mais la pénétration rapide immédiate n'est pas quelque chose que j'apprécie dès le départ. C'était aussi un peu gênant au moment où je me suis rendu compte que j'en faisais trop, pour ainsi dire. Nous avons aussi eu des problèmes avec le gode qui sortait. Je pense que c'est dû au fait que nous n'avions pas assez de lubrifiant et que nous ne pouvions pas sentir le gode lui-même. Ce n'est pas comme si c'était mon pénis à l'intérieur de son vagin, alors j'ai eu du mal à savoir jusqu'où le sortir ou jusqu'où l'enfoncer. Il y avait aussi beaucoup de ricanements et d'excuses. C'était hilarant et sexy !

Lesbienne

 

Qu'est-ce qui vous a le plus surpris dans son utilisation ?

 

Femme A : J'ai été surprise de vouloir être autant du côté des bénéficiaires.

Femme B : A quel point c'était fatiguant et aussi à quel point je me sentais inutile. Elle n'est pas venue et je n'ai rien ressenti.

Femme C : La puissance que cela m'a fait ressentir. Comme je me sentais agressive, même si j'allais lentement ou doucement. Cela m'a fait peur et m'a excitée, et le fait de sentir que j'avais plus de pouvoir dans la situation en était une grande partie. Je ne m'attendais pas non plus à me sentir aussi puissante en me promenant avec. J'avais envie de me pavaner et de me pavaner avec.


Aimez-vous porter une ceinture tout le temps ou seulement pendant l'acte sexuel ?

 

Femme A : Seulement pendant l'acte sexuel.

Femme B : Non, juste pendant l'amour.

Femme C : Si je vivais avec un partenaire, je pourrais la mettre et la porter dans l'appartement pour les faire rire, mais finalement, non. Je le porte juste pendant l'acte sexuel parce que ce n'est pas vraiment pratique de le porter sous les vêtements pour moi. Je porte des pantalons très serrés.



À quel moment pendant l'acte sexuel le mettez-vous ?

 

Femme A : Après que nous soyons tous les deux mouillés et que nous soyons tous les deux d'accord sur le fait que nous le voulons.

Femme B : Avant. Nous savons généralement l'heure qu'il est.

Femme C : Généralement après que nous nous soyons embrassés, que nous ayons eu une relation sexuelle orale, que nous ayons mis nos doigts, etc. Il y a généralement une période où l'un de nous la met, puis nous retournons à ce que nous faisions avant. C'est beaucoup mieux que de l'utiliser tout de suite, car cela nous donne le temps de nous remettre dans le bain.



Est-ce que vous et votre partenaire faites un compromis en utilisant la sangle ?

 

Femme A : Dans ma relation actuelle, je ne la porte jamais, mais dans ma dernière relation, je la portais exclusivement. Si elle voulait changer et me la faire porter, je le ferais absolument.

Femme B : Absolument pas. Elle veut changer de vêtements, mais je ne veux pas. Quand je la porte, j'aime juste frapper ce long coup et j'ai l'impression d'être une pro de l'utilisation maintenant.

Femme C : La femme que je vois n'aime pas être à l'extrémité des bretelles, alors elle l'utilise généralement sur moi. Je préfère quand elle est au dessus, style missionnaire. Quand je l'utilise, je préfère quand la femme est au dessus et que je suis assise sur une chaise ou un canapé. Je trouve que cela minimise les sorties accidentelles.


Utilisez-vous surtout la sangle pour les relations anales, vaginales ou orales ?

 

Femme A : Nous n'utilisons la sangle que pour les relations vaginales, parce que c'est la façon la plus rapide d'atteindre l'orgasme pour moi. Nous l'avons essayé pour le sexe anal, mais nous n'avons pas encore pris le coup de main.

Femme B : Seulement vaginale. Elle ne me laisse pas le mettre dans son cul.

Femme C : Surtout pour le sexe vaginal. Je n'aime pas le sexe anal et l'utilisation d'une sangle pour le sexe oral me dégoûte vraiment parce que le gode a juste un goût de silicone.



Préférez-vous le sexe avec une sangle à d'autres types de sexe ?

 

Femme A : Si le but est de me garantir un orgasme, je préfère que mon partenaire me doigte, mais si j'essaie de garantir un orgasme à mon partenaire, je ferai du sexe oral. Pourtant, parfois, j'ai vraiment envie de me faire attacher.

Femme B : Cela dépend du jour.

Femme C : Je ne dirais pas que je préfère ça. C'est une sensation complètement différente, et pour moi, surtout mentale. Ce que je préfère au monde, c'est de m'en prendre aux femmes parce que j'aime l'odeur, le goût et la texture d'une vulve excitée. Mais l'utilisation d'un gode ceinture est tout à fait différente. C'est presque comme si j'exploitais un tout autre aspect de moi-même.

lesbienne kiss



Est-ce que le port du strap-on vous stimule ?

 

Femme A : Oui, j'avais l'habitude de recevoir une stimulation clitoridienne si je positionnais le strap-on d'une certaine manière, mais je reçois toujours une sorte de stimulation (mentale et physique) en étant au dessus et en étant le "faiseur", que nous utilisions un strap-on ou non. Je n'ai jamais eu d'orgasme en en portant une.

Femme B : Pas avec le strap-on en soi, non. J'ai eu deux orgasmes en portant une ceinture par accident. C'était vraiment bizarre.

Femme C : Pas vraiment. Je dois encore expérimenter l'utilisation d'un œuf vibrant en même temps que le port de la ceinture, mais à part l'excitation mentale, les sensations physiques sont minimales. Parfois, le fait de sentir le vagin de la femme se serrer autour de mon gode (je peux sentir le gode tirer sur le harnais quand cela se produit) m'excite aussi beaucoup mentalement. Malheureusement, je n'ai jamais eu d'orgasme en portant un gode.

 

 Que trouvez-vous agréable à l'utiliser sur votre partenaire ?

 

Femme A : En fait, je ne le porte pas avec mon partenaire actuel, mais dans le passé, je dirais que j'appréciais la possibilité de "ne pas toucher". J'aime pouvoir pénétrer mon partenaire tout en touchant son corps, en le tenant et en regardant son visage.

Femme B : J'aime vraiment l'entendre gémir et quand nous sommes en missionnaires, c'est agréable de la stimuler et de pouvoir l'embrasser, plutôt que d'aller en ville et d'être distant.

Femme C : J'aime vraiment me sentir puissante et imaginer ce que l'on ressentirait si le gode était en fait mon pénis. J'aime aussi beaucoup les sons que font les femmes quand elles se font pénétrer. J'aime sentir les jambes d'une femme s'enrouler autour de mon dos. Pour moi, il s'agit de la fantaisie mentale qui accompagne le port d'un strap-on et le fait de voir une femme se faire pénétrer. Et puis, nous sommes devenus complètement fous de la levrette avec le strap-on. La forme féminine de dos est tout simplement incroyable.


Les personnes qui n'ont jamais utilisé de strap-on pourraient être confuses et penser qu'il serait agréable de se faire sucer par le strap-on. Avez-vous déjà fait cela ?

 

Femme A : Je ne l'ai jamais fait, mais je peux voir l'attrait, simplement parce que je sais que je prends du plaisir physique à toucher mon partenaire même quand on ne me touche pas.

Femme B : Non, je ne l'ai jamais fait.

Femme C : Je l'ai fait, mais je n'aime pas ça. Je comprends visuellement l'excitation que cela procure. Je comprends aussi que c'est stimulant si vous y pensez sous l'angle de la dynamique de la puissance, surtout si la personne est sous moi, à genoux, en train de me faire une pipe.



Avez-vous déjà eu des problèmes en la portant ?

 

Femme A : Une fois, j'ai éjaculé alors que j'étais sur le dessus et elle portait la ceinture, et c'était plus sale que prévu. J'avais déjà éjaculé avant, mais jamais avec un strap-on dans le mélange.

Femme B : Eh bien, parfois, on se met à [faire l'amour] et ça nous échappe, ce qui est généralement hilarant, mais il faut continuer.


Avez-vous essayé différents harnais et godes ?

 

Femme A : J'ai gardé mon harnais d'origine parce que je n'en trouve pas d'autre comme celui-ci (le mien a des sangles en nylon ajustables qui font le tour de la taille et passent sous les fesses). Nous avons essayé différentes tailles de godes pour le vagin et l'anus, mais en fait, seul celui que nous avons actuellement fait l'affaire.

Femme B : Non, nous n'avons que la seule lanière que nous utilisons toujours.

Femme C : J'ai un vagin difficile, alors trouver le bon gode est un véritable voyage. J'ai besoin du meilleur, du plus doux, du plus haut niveau de silicone médical possible. Heureusement, j'ai pu essayer mon harnais avant de l'acheter, je n'ai donc pas eu à me battre pour trouver le bon ajustement à cet égard. J'ai cependant essayé un harnais plutôt dentelé, de type féminin, avec un partenaire, et il était incroyablement confortable. J'ai eu l'impression de porter de la lingerie super sexy avec un pénis ! C'était génial. Mon harnais actuel est plus masculin. Il a des boucles dorées et est fait de cuir brun foncé.



Quand vous rompez avec quelqu'un, vous changez de harnais ou de gode ?

 

Femme A : Confession : Je n'ai pas fait ça, mais je suis anal (sans jeu de mots) sur le fait de le nettoyer avant et après l'avoir utilisé. Je n'ai pas de problème à interrompre le moment sexy pour nettoyer cette sucette.
Femme B : Je suis dans une relation engagée depuis trois ans maintenant, donc ce n'est pas encore arrivé.

Femme C : Oh, non. Je ne suis pas en or !
lesbienne strapon

 

Quelle est, selon vous, la plus grande idée fausse concernant le port d'une ceinture ?

 

Femme A : La plus grande idée fausse est qu'une ceinture est censée imiter le sexe hétéro. Ce n'est pas le cas. Il existe de nombreuses façons d'entrer en contact avec votre partenaire à l'aide d'un strap-on.

Femme B : Que je veux être un mec et que j'aimerais avoir un pénis, ce qui est absolument faux. J'aime vraiment mon vagin. L'autre idée fausse est que si elle aime un strap-on, elle aimerait avoir un vrai pénis, alors pourquoi ne pas faire l'amour avec un vrai pénis, mais cela n'a pas de sens. On s'aime bien. Pas les bites.

Femme C : Que c'est seulement pour les lesbiennes. Je pense qu'il y a encore un tabou assez intense pour les couples hétérosexuels de s'engager dans le pegging (une femme qui porte le strap-on pour pénétrer l'anus de l'homme). Je pense qu'il y a encore beaucoup de gens qui croient que si un homme aime avoir des relations sexuelles anales, il doit être gay ou bisexuel, mais le fait est qu'il existe des centres de plaisir dans l'anus accessibles à tous les humains, indépendamment de leur sexe ou de leur orientation.


Quels conseils donneriez-vous aux lecteurs de French-Strapon qui souhaitent essayer un strap-on ?

 

Femme A : Ne faites pas comme moi et commandez-en un à l'aveuglette en ligne. Allez d'abord dans un magasin, et regardez les harnais et les godes. Comprenez les différentes façons dont les godes se connectent aux harnais (il y a des anneaux, certains s'enclenchent, etc.). Ensuite, si vous êtes gêné d'en acheter un dans le magasin, vous pouvez commander en ligne, mais au moins les voir d'abord en personne. Utilisez également un bon lubrifiant à base d'eau et beaucoup de lubrifiant.

Femme B : S'il vous plaît, soyez en forme. J'ai entendu dire que le HIIT est excellent pour développer l'endurance.

Femme C : Je pense que la meilleure façon de s'assurer d'une bonne expérience d'enfilage est de se rendre sur la page de collection de French-Strapon et de lire les articles proposé sur le blog. Je sais que cela peut rendre les gens timides, mais cela vous aidera vraiment à vous faire une idée de vos préférences. Parfois, vous prenez un jouet et vous savez que ce n'est pas le bon pour vous. Selon le magasin, vous aurez peut-être aussi l'occasion d'essayer le harnais pour vous assurer qu'il vous va bien avant de l'acheter, ce qui est un énorme avantage. Une fois que vous aurez eu l'occasion de voir comment les choses se présentent et se sentent en personne, les achats en ligne seront beaucoup plus faciles et vous serez mieux à même d'imaginer à quoi ressemblera un jouet ou comment il se sentira.

 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés